*
top-menu
 

Liens | Contact | Dons | Devenir membre | Espace réservé | Plan du site
Menu

Partenariat : de quoi s’agit-il ?
Demandé et répondu par Victoria Becker le 7/9/2010 15:15 (5618 Lu)
Papa d’un enfant de 9 ans
Le partenariat, c’est un processus qui réunit deux ou plusieurs individus ou organisations ayant chacun pour rôle de contribuer à l’atteinte d’un but commun identifié comme tel. Cette mise en commun opérationnelle peut être la conséquence d’une obligation, d’une responsabilité, d’un intérêt ou d’une motivation.

De par sa vocation à atteindre un but et la pluralité de ses membres (acteurs), le partenariat se construit sur des bases impliquant la communication, la collaboration, la coopération, la concertation et finalement le consentement des parties.

Le partenariat repose sur la relation entre ses membres et leurs compétences multiples, parfois spécifiques à chacun en fonction de son expertise propre.

Travailleur en situation de handicap
Le partenariat, je le vois comme :

  • Une relation avec les personnes
  • Un partage d’idées, d’expériences
Un échange.

Maman d'un jeune de 25 ans
Si on voit le partenariat comme une relation entre acteurs, il est...

Réciprocité…………….Qui marque un échange entre deux personnes.

Egalité......................... Une qualité, égalité d'un terrain.

Complémentarité..........Compléter une chose de même nature.

Partage........................ Action de diviser en parties, l'un ne va pas sans autre.

Pour moi maman, la première chose à faire est de prendre en compte le désir de l'adulte concerné.
Son désir est primordial (même confronté à la sexualité). L'adulte a une demande, on trouve un compromis entre l'éducateur et l'adulte, tout en lui disant que la solution qui aura été trouvée entre l'éducateur et l'adulte sera soumise à ses parents ou au tuteur.

Si l'adulte ne le veut pas, je pense qu'il a le droit d'avoir aussi son jardin secret comme tout le monde. L'éducateur peut aussi être le confident.

Il faut faire comprendre aux parents qu'il a droit à son jardin secret tout en tenant les parents au courant si problème il y a. La confiance fait aussi partie du partenariat

Si la confiance est là partenariat il y a...

Nous parents devons en premier faire confiance à nos jeunes et leurs éducateurs.
Leur donner notre avis sur la chose demandée sans oublier que nous restons toujours les parents qui voulons le mieux pour nos jeunes.
Nous sommes aussi des Parents qui attendent l'aide des éducateurs pour travailler ensemble.

Mais je reste sur la confiance, sans oublier que nos jeunes ont aussi besoin de leur jardin secret
.

Enseignante spécialisée (VD)
Ma définition du partenariat, en mots clés, se base plus sur le travail quotidien que sur la théorie :

  • échanges (très) réguliers ;
  • partage des connaissances et de faits et actes concrets par rapport à la personne ;
  • co-construction de projets pédagogiques avec les parents et les intervenants (et selon la possibilité la personne concernée).

Des objectifs ainsi fixés permettent leur mise en application dans divers domaines et forment une cohérence importante pour tous les partenaires ;

  • écoute et disponibilité (qui peut être définie afin d'être réellement disponible) ;
  • échanges "sincères" permettant de dire ses craintes, ses attentes, ses accords et désaccords ;
  • respect de l'avis de l'autre

Enseignante de soutien pédagogique (VD)
Le partenariat, pour moi, c'est un lien qui unit plusieurs personnes qui ont le même objectif mais qui n'empruntent pas forcément le même chemin pour l'atteindre.
Le partenariat implique une notion de confiance absolue. Prenons l'exemple des trapézistes, ils n'auront pas les mêmes gestes à effectuer, mais le but de réussir leur numéro sans accident. Une confiance absolue en l'autre est indispensable.
En résumé, je dirai que le partenariat c'est: ensemble, avec confiance, dans la même direction (comme un couple!)

Educatrice spécialisée, coordinatrice pédagogique, secteur ateliers 

Les points fondamentaux du partenariat :

  • Un partenariat se définit dans un contexte précis.
  • Il y a un projet commun.
  • Il exige la reconnaissance et le respect des compétences de chacun ainsi que de ses limites, ses attentes, ses espoirs, ses peurs,….
  • Il implique qu'on accepte le risque, celui de laisser un espace à l'autre, autre reconnu comme sujet autant que soi-même.
  • Il nécessite une attitude d'engagement, qui mobilise la responsabilité.
On pourrait ainsi définir le partenariat par: Créer un contexte égalitaire où les gens restent engagés.

Maman d'un adolescent de 18 ans
Le partenariat, c’est établir que nous sommes des partenaires, qui avons des objectifs divers, que la communication permet d'échanger, et mettre au point des stratégies communes pour arriver au but de ces cibles.
Dès ce moment, l'harmonie permet que nous puissions décider ensemble des priorités.
C'est aussi pouvoir dire aux autres partenaires que l'on souhaite partager, échanger, élaborer et décider ensemble et chaque acteur représente un bout du puzzle en ayant un langage commun et compréhensif de tous.
C'est reconnaître les compétences de chacun et accepter les limites également.

Personne en situation de handicap
Le partenariat, je le vois comme :

  • Un partage d’idées ;
  • Un compromis à faire, car il arrive qu’on ne soit pas d’accord ;
  • Un partage de compétences : ce que l’un n’a pas, l’autre l’a et l’apporte.

  Imprimer la Q&R Envoyer la Q&R


enzymes
© Copyright 2013 by ASA-Handicap mental | asa-handicap-mental@bluewin.ch
Pseudo :
User-Login
Votre E-mail